Nouvelles recettes

Un brasseur de San Francisco fabrique de la bière Girl Scout Cookie et réalise tous nos rêves

Un brasseur de San Francisco fabrique de la bière Girl Scout Cookie et réalise tous nos rêves


Officiellement la meilleure bière de l'année — bravo monsieur

Une ligne de bières à biscuits Girl Scout ?!

S'il y avait un prix pour la meilleure bière, comme, dans l'histoire du monde, nous le décernerions au nouveau brasseur de San Francisco Cervecería de MateVeza pour avoir brassé une gamme de Bières à biscuits Girl Scout. C'est tout, d'autres brasseurs artisanaux - vous ne pouvez pas vraiment surpasser cela.

Maintenant, pour ne pas totalement éclater votre bulle, mais aucun des bières à biscuits étaient en fait brassées avec de vrais cookies (après tout, pourquoi gaspiller vos précieuses ressources ?). Mais cela ne veut pas dire que nous ne sommes pas totalement obsédés par cette gamme: porter à la menthe poivrée, bière à la crème au beurre de cacahuète, bière blonde sablée, stout au chocolat salé avec beurre de cacahuète et un dubbel belge à la noix de coco et au grué de cacao. Et ils sont servis avec leur accord de biscuits respectif : menthes minces, do-si-dos, trèfles, galettes au beurre de cacahuète et samoas. C'est à peu près aussi brillant que le accords cocktail et Twinkie quand tout le monde craignait de manquer de Twinkies.

Bien sûr, Cervecería de MateVeza a un approvisionnement limité en bière de biscuits Girl Scout, et la dernière fois que nous avons entendu dire qu'ils en avaient encore lors d'une dégustation vendredi. Si vous le manquez, vous pouvez toujours obtenir le la brasserie acclamé Yerba Matte IPA, la Morpho Ale et la Black Lager.


Voici où votre Girl Scout Cookies argent * Réellement * va

C'est à nouveau la saison des cookies Girl Scout, et si vous aimez les cookies Girl Scout autant que moi, vous êtes probablement très excité à ce sujet. En même temps, si vous êtes comme moi, vous êtes aussi un peu inquiet pour vos finances et combien d'argent vous prévoyez de dépenser pour ces petites gâteries sucrées. Je veux dire, où va mon argent pour les cookies Girl Scout ? Ils peuvent coûter cher, et puisque vous les achetez probablement - au moins en partie - pour soutenir une bonne cause, il est naturel de vouloir savoir combien de bénéfices de chaque boîte réellement profite à la fille qui se tient à votre porte et qui traîne devant les portes de votre supermarché local.

Il s'avère qu'en plus d'être savoureux, les biscuits Girl Scout aident grandement les filles. Selon la page officielle du programme de cookies Girl Scout, 100 % des bénéfices nets des ventes de cookies Girl Scout, soit environ 65 à 75 % du coût de chaque boîte, restent dans votre communauté locale. Selon un récent rapport via Temps, une boîte de biscuits coûte en moyenne 5 $. Cela signifie que 3,25 $ - 3,75 $ par boîte prennent en charge les programmes locaux. Si vous avez entendu dire que les ventes de cookies profitent à d'autres organisations, comme Planned Parenthood, sachez que Snopes a rapporté qu'il n'y a absolument aucune preuve suggérant qu'il s'agit de plus qu'une simple rumeur. Au lieu de cela, selon Girl Scouts of the USA, tout l'argent reste avec le conseil des Girl Scouts où la vente a été réalisée, dans le but de soutenir en permanence les programmes d'éducation, les expériences et les projets communautaires dirigés par des filles.

Pour savoir où va tout cet argent des cookies, Romper a consulté l'organisation nationale des éclaireuses — Girl Scouts of the USA. Selon le site Web officiel de leur programme de cookies, 100 pour cent des rapporter le produit, après le coût des cookies, de l'emballage et de l'expédition, va à la communauté où les cookies ont été vendus. Cela équivaut à environ 65 à 75 pour cent du prix de détail local de chaque boîte de biscuits allant au conseil, et environ 10 à 20 pour cent à la troupe qui a fait la vente. Cela s'additionne définitivement, rapportant près de 800 millions de dollars de ventes totales au cours d'une saison de cookies, ce qui signifie que près de 600 millions de dollars d'argent pour les cookies Girl Scout soutiennent les filles dans les communautés locales.

Selon les Girls Scouts of the USA, il appartient à chaque conseil régional de déterminer le montant à facturer pour chaque boîte et la part des recettes qui revient à chaque troupe qui participe à la vente de biscuits. Temps rapporte que de nombreux conseils d'éclaireuses ont augmenté leurs prix de biscuits de 4,00 $ à 5,00 $ par boîte en 2017, ce qui semble beaucoup, mais si vous considérez où va l'argent, vous pourriez être prêt à payer Suite.

Selon Girl Scouts of the USA, l'avantage des ventes de biscuits ne peut pas seulement être mesuré en dollars et en cents. Les filles qui se tiennent à la baraque à biscuits ou à la porte du quartier bénéficient de l'expérience de la vie réelle consistant à se fixer des objectifs, à interagir avec les clients et à réaliser des ventes. En outre, les recettes aident à tout financer, des voyages dans la capitale nationale aux programmes axés sur la science et la technologie, qui sont assez importants si l'on considère que ces filles seront, un jour, les futurs scientifiques, PDG et sénateurs du pays.

Comme Snopes l'a rapporté, au cours des dernières années, des groupes conservateurs ont organisé des soi-disant "cookiescotts", affirmant qu'une partie des recettes annuelles de la vente de biscuits Girl Scout servirait à soutenir Planned Parenthood et demandant aux gens de ne pas les acheter. Le site Web des Girls Scouts of the USA confirme qu'il ne s'agit que d'une rumeur, déclarant : « 100 % du produit net des ventes de Girl Scout Cookies est conservé par le conseil et la troupe d'origine pour créer des expériences incroyables pour les filles et des projets communautaires percutants dirigés par des filles. ."

En d'autres termes, il n'y a absolument aucune raison pour que les gens boycottent les ventes de cookies pour des raisons politiques.

Donc, maintenant que nous savons combien d'argent de la vente de cookies va au soutien des éclaireuses dans votre communauté locale, vous pouvez passer à des questions plus importantes, comme, où pouvez-vous obtenir des menthes fines ou des délices au caramel ? Parce que, sérieusement, ils sont tellement addictifs, et IMO, c'est totalement pour une bonne cause.


Échec de Pinterest : autopsies sur les catastrophes artisanales

1 sur 23 "J'ai adoré l'idée de fabriquer une balançoire à partir de jeans recyclés", lit-on dans le message. De toute évidence, il est préférable de ne pas faire certaines choses. Cliquez ici pour voir l'inspiration originale. pinterestfail.com Afficher plus Afficher moins

2 sur 23 Les biscuits de bonhommes de neige non intentionnellement effrayants ont peu de chance de donner de la joie aux Fêtes. Cliquez ici pour voir l'original. PinterestFail.com Afficher plus Afficher moins

4 sur 23 Jenna Cole dirige PinterestFail.com, qui répertorie les projets de bricolage qui ont mal tourné. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

5 sur 23 Ce gâteau au beurre de cacahuète est un peu lourd en désordre et un peu léger sur le gâteau. Pour l'inspiration originale, cliquez ici. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

7 sur 23 Boule de ficelle suspendue ou toile d'araignée de nos cauchemars ? Quoi qu'il en soit, c'est définitivement un échec solide. Voir l'original. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

8 sur 23 Euh, miam ? Pour la recette originale de brownies au caramel et aux bretzels salés, cliquez ici. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

10 sur 23 Ces paillettes comestibles ne semblent ni pailletées ni comestibles. "Il n'y a aucun moyen d'obtenir le composant métallique simplement avec du sucre et du colorant alimentaire", lit-on dans le message de l'artisan. Voir l'original. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

11 sur 23 Jenna Cole dirige PinterestFail.com, qui répertorie les projets de bricolage qui ont mal tourné. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

13 sur 23 Jenna Cole dirige PinterestFail.com, qui répertorie les projets de bricolage qui ont mal tourné. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

14 sur 23 Les rouleaux de lapin de Pâques ont bien commencé, mais une fois que la pâte a frappé la poêle, elle s'est transformée en une grosse goutte. Cliquez ici pour voir l'inspiration originale. PinterestFail.com Afficher plus Afficher moins

Jenna Cole dirige PinterestFail.com, qui répertorie les projets de bricolage qui ont mal tourné.

17 sur 23 Les bouchées au fromage mozzarella semblent délicieuses, mais ont l'air atroces. Cliquez ici pour l'original. PinterestFail.com/Jenna Andersen Afficher plus Afficher moins

19 sur 23 Jenna Cole dirige PinterestFail.com, qui répertorie les projets de bricolage qui ont mal tourné. PinterestFail.com/Jenna Cole Afficher plus Afficher moins

20 sur 23 Jenna Andersen dirige PinterestFail.com, qui répertorie les projets de bricolage qui ont mal tourné. PinterestFail.com Afficher plus Afficher moins

Les ongles pailletés ombrés semblaient assez faciles.

À la maison à Menlo Park avec juste un exemple du site de partage de photos Pinterest pour l'inspiration, Jenna Andersen, 28 ans, a appliqué la couche de base de vernis avec facilité - mais ensuite elle a commencé à ajouter des paillettes et tout est devenu plus compliqué.

À la fin, son petit doigt était couvert d'étincelles de haut en bas. Un index avait une ligne d'argent au milieu. Un pouce avait juste une boule scintillante sur le côté.

"Sur Pinterest, tout a l'air si facile - comme comment pourriez-vous gâcher des ongles scintillants ombrés ?" a dit Andersen. "Mais tu peux vraiment."

Le vernis à peine sec, Andersen a lancé un blog : Pinterest Fail (www.pinterestfail.com). Bien que lancée avec tous ses propres échecs, Andersen organise maintenant une demi-douzaine de soumissions par jour, présentant des projets de bricolage qui avaient l'air bien en ligne mais, en réalité, ont terriblement mal tourné.

Les commentateurs offrent des condoléances ou des conseils à chaque soumission. Parfois, l'artisan d'origine (celui qui a publié l'image luxuriante d'Etsy ou le succès de Pinterest) intervient pour signaler les étapes manquées. En partie catharsis, en partie dépannage, en partie schadenfreude, Pinterest Fail, lancé il y a 12 mois, enregistre environ 800 000 pages vues par mois.

"Pinterest est ce site de rêves non réalisés", a déclaré Andersen. "Il y a ces femmes que nous admirons tellement, qui semblent qu'aucun de leurs projets n'échoue jamais, et je savais juste que cela ne pouvait pas être vrai. Nous ne voyons que des cake pops parfaits, mais il y avait aussi de mauvais cake pops, et peut-être que vous ne pouvez même pas faire ces cake pops."

Pour Andersen, il est important que les projets soient réalisables : « les artisans sérieux d'aujourd'hui rechercheront presque toujours Pinterest avant Google et certainement avant les livres ».

Pinterest Fail (et des sites similaires comme CraftFail et Pintrosity.com) existent en partie parce que les projets d'artisanat sont devenus si élaborés, a déclaré Andersen.

Plus fort que Martha

"Il y a cette idée que Martha Stewart était très conservatrice et exigeante du temps des femmes, et nous devrions faire quelque chose d'un peu plus sauvage et plus amusant - mais souvent c'est encore plus dur ! Et avec des instructions vraiment vagues !"

Elle pointe vers un site Web appelé Not Martha qui comprenait une recette pour un gâteau piège à lutin élaboré de manière comique.

Un gâteau Bundt avec un arc-en-ciel de couches colorées à l'intérieur, il a un glaçage qui ressemble à de l'herbe, des pièces de chocolat perchées au milieu sur des barres de bretzel (le piège) et une échelle de bretzel appuyée contre le côté.

"Cette femme a créé Not Martha pour dire 'Je ne suis pas Martha Stewart, je n'ai pas à créer quelque chose de parfait' - mais regardez le piège ! Vous ne pourriez pas avoir un projet plus compliqué. La plupart du temps, vous essayez quelque chose de Martha, ça marche."

Chez la pilier de l'artisanat Martha Stewart Media, ils ne sont pas surpris par la popularité de Pinterest Fail.

Artisanat éprouvé

"Pinterest permet à cet intérêt pour l'artisanat de se développer, mais il est difficile de créer quelque chose de vraiment reproductible", a déclaré Marcie McGoldrick, vice-présidente et directrice éditoriale des vacances et de l'artisanat pour Martha Stewart. "Ce que les milléniaux veulent vraiment, c'est quelque chose qui a fait ses preuves. Ils veulent apporter leur propre touche moderne, mais ils veulent une base d'authenticité."

McGoldrick a récemment vu une image sur Pinterest d'une balançoire faite d'une paire de jeans.

"Je veux dire ! Il faut savoir le poids de ces jeans, quels œillets utiliser. La colle n'est pas toujours de la colle. C'est dans les généralités que Pinterest Fail est né."

Lorsque Bonnie Brewer, qui dirige le blog Pin Junkie, a essayé de reproduire une boisson appelée Dirty Girl Scout, elle a remplacé la crème de menthe blanche par de la crème de menthe verte (son mari l'a achetée accidentellement). Le résultat était « putride » et « dégoûtant ». Elle l'a soumis à Pinterest Fail comme avertissement contre les substitutions.

"Il y a beaucoup de choses que je n'aurais probablement pas faites sans Pinterest", a déclaré Brewer. "Et oui, vous avez quelques erreurs - à Thanksgiving, j'ai fait une tarte à la citrouille avec du tofu - tout ne s'est pas avéré. Mais j'ai commencé à les publier aussi, et c'est génial de les partager."

Certains blogueurs n'aiment pas voir leurs recettes essayées et publiées comme « échecs », a déclaré Andersen.


60 recettes de retour qui vous rendront nostalgique

En ajoutant votre e-mail, vous acceptez de recevoir des mises à jour sur Spoon University Healthier

Vous vous souvenez de l'époque des sorties scolaires et des lunchables, lorsque Miley Cyrus était encore Hannah Montana et que les tamagotchis étaient le jouet le plus cool de tous les temps (tbh, ils le sont toujours) ? Étant donné que le voyage dans le temps n'a pas encore été inventé, nous faisons la prochaine meilleure chose : recréer nos aliments d'enfance préférés. N'hésitez pas à les associer à un marathon épique de Kim Possible.

1. Trempette Dunkaroo

Pourquoi arrêteraient-ils la meilleure chose qui soit : les cookies et le glaçage ? C'est bon, cependant, parce que vous pouvez juste recréer la recette ici.

2. Fromage Grillé

Fromage sur fromage sur fromage. Preuve que les rêves se réalisent. Faites-le ici.

3. Fraises enrobées de chocolat

Réalisez ces fraises enrobées de chocolat en utilisant cette recette. C'est la meilleure façon d'obtenir des fruits dans votre alimentation.

4. Pizzadilla

Pizzadilla : un hybride pizza-quesadilla et la réponse à tous vos problèmes. Faites-le ici.

5. Soupe aux tomates avec croûtons de fromage grillé

Photo de Daniel Schuleman

C'est exactement ce que votre enfant intérieur commanderait dans un restaurant 5 étoiles. Réalisez vos rêves ici.

6. Truffes aux biscuits Girl Scout

Photo de Morgan Weinstein

Les cookies Girl Scout sont encore meilleurs. Faites-le ici.

7. Brownies en pot de bonbons

Bonbons et brownies ? Pourquoi n'y ai-je pas pensé plus tôt ? Faites-le ici.

8. Minets

Mémoriser cette recette - tu sais, juste au cas où les twinkies être à nouveau interrompu.

9. Jambon et fromage à déjeuner

Cette recette est si facile à préparer que vous vous demanderez pourquoi vous avez déjà dépensé deux dollars pour des craquelins, du jambon et du fromage. Faites-le ici.

10. Macaroni et Fromage

Photo de Daniel Schuleman

Utilisez des pâtes aux coquilles pour capturer la bonté supplémentaire de fromage. Faites-le ici.

11. Des fourmis sur une bûche

C'est la collation que tous les enfants cool, mais légèrement soucieux de leur santé, ont mangé. Faites-le ici.

12. Pop-Tarts au sucre et à la cannelle

Tellement mieux que la vraie chose. Tellement de. Essayez-le ici.

13. Crêpes au chocolat épiques

Nouvelle tradition : le dessert au petit déjeuner. Commencez à le faire ici.

14. Crêpes à la banane

Ne laissez pas le régime paléo vous empêcher de manger des crêpes. Faites-le ici.

15. Friandises Krispy au riz aux galets fruités

Hé, ça peut être le petit déjeuner, non ? Recette ici.

16. Pizza à déjeuner

Lunchables sans l'étiquette d'ingrédient étrange. Faites-le ici.

17. Samoa

Photo de Daniel Schuleman

Plus besoin d'attendre la saison des Girl Scouts. Faites-le vous-même ici.

18. Points de trempage au yogourt

Photo de Daniel Schuleman

Parce que parfois manger du yaourt dans son contenant devient ennuyeux. Recette ici.

19. Grilled Cheese Enrobé De Sucre À La Cannelle

Nous serions ravis de l'avoir pour le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner. Faites-le ici.

20. Pain doré farci PB&J

Trois aliments de retour dans une recette. Tu le mérite. Faites-le ici.

21. Biscuits aux pépites de chocolat Funfetti

Funfetti rend toujours tout plus amusant. Faites-les ici.

22. Nuggets de poulet

Photo de Daniel Schuleman

Arrêtez d'aller chez Chick-fil-a et préparez des pépites de poulet plus saines et moins chères à la maison. Réalisez vos rêves ici.

23. Nachos

Les nachos ne doivent pas seulement être mangés lors des sorties sur le terrain dans les pistes de bowling. Faites-le ici.

24. Lait au chocolat

Dites non au sirop de chocolat et bricolez une version plus saine de votre favori d'enfance en utilisant des ingrédients moins transformés. Recette ici.

25. Mélange Chex

Contrôlez le nombre de bretzels contenus dans votre Chex Mix en le préparant vous-même. Recette ici.

26. Brooke

Photo prise par Sarah Teitelman

Pour les jours où vous ne pouvez pas décider entre manger un cookie ou un brownie. Recette ici.

27. Snickerdoodles à la citrouille

La purée de citrouille fait passer la cannelle et la cassonade au niveau supérieur. Recette ici.

28. Lasagne aux légumes

Un moyen idéal d'ajouter plus de légumes à votre alimentation, approuvé par les difficiles. Des points bonus si vous regardez Garfield en mangeant ça. Recette ici.

29. Nourriture pour chiots

C'est l'hybride snack-dessert parfait lorsque vous cherchez à vous faire plaisir. Recette ici.

30. Crêpes aux bonbons

Des bonbons d'Halloween au petit-déjeuner ? Inscrivez-nous. Faites-le ici.

31. Fondue à la crème de guimauve

Fait amusant (et certainement vrai) : Justin Bieber s'est inspiré de cette recette lorsqu'il a écrit Boyfriend. Recette ici.

32. Pâté au Poulet

Photo gracieuseté de Peter Cheng

S'il vous plaît, qui a besoin de la tourte au poulet de Marie Callender quand vous pouvez la bricoler pour plus de bonté maison. Recette ici.

33. Chocolat chaud

Oubliez tous vos soucis en regardant un film de Noël et en sirotant un chocolat chaud. Points bonus si vous améliorez votre chocolat chaud en utilisant ces variantes.

34. Sucettes glacées au yogourt

Une préparation minimale requise, et vous pouvez le faire dans votre dortoir. Faites-le ici.

35. Gaufres du Père Noël

Décorer ces gaufres est presque aussi amusant que de les manger. Recette ici.

36. Friandises Krispy au riz salope

C'étaient les articles de vente de pâtisseries qui se vendaient toujours en premier. Faites-les ici.

37. Biscuits croustillants aux pépites de chocolat

L'astuce pour obtenir un biscuit aux pépites de chocolat mince et croustillant est de les congeler. Bonus : ils durent éternellement (d'accord, pas éternellement, mais très longtemps). Recette ici.

38. Soupe Brocoli Cheddar

Servez-le dans un bol à pain et savourez la chaleur de revivre votre enfance. Recette ici.

39. Elfe Spaghetti

Essayez-le. Votre enfant intérieur le ferait. Faites-le ici.

40. Sour Patch Kids

Cette recette est plus saine que celle achetée en magasin, elle est plus moelleuse et vous pouvez personnaliser vos propres saveurs. Obtenez la recette ici.

41. Gaufres au pain d'épice

JE PEUX SENTIR NOL DANS L'AIR. Faites-les ici.

42. Flotteur à la racinette

Comme un flotteur de root beer, uniquement avec de la vraie bière à la place. Recette ici.

43. Krispy Kreme Donuts

Photo de Megan Prendergast

Nous avons volé la recette secrète de Krispy Kreme. Trouvez-le ici.

44. Bretzels Enrobés De Chocolat

Les couples parfaits n'existent pas - Faites-les ici.

45. Biscuits au sucre

Les biscuits au sucre sont les meilleurs biscuits pour décorer et personnaliser. Ils sont également parfaits pour offrir en cadeau. Recette ici.

46. ​​Sucettes glacées

Photo de Megan Prendergast

Ces délicieuses sucettes glacées sont trop cool pour l'école. Faites-les ici.

47. Barbotine

Vous ne trouverez pas ce délice au 7-Eleven. Recette ici.

48. Oréos

Photo de Sophie Maschinot

Associez-le à un côté de lait chaud et trempez-les comme vous le souhaitez. Recette ici.

49. Craquelins Cheez-It

Vous n'avez besoin que de quatre ingrédients. Recette ici.

50. Doritos frais de ranch

Ne lésinez pas sur l'assaisonnement. Recette ici.

51. Menthes fines

Faites attention aux éclaireuses, vous venez d'être dépassées. Recette ici.

52. Rouleaux à la cannelle avec glaçage au fromage à la crème

Super copieux et délicieux - comme si vous aviez besoin de plus de preuves que la cannelle et le sucre étaient bien ensemble. Recette ici.

53. S'mores à l'ananas

Prenez un feu de camp pour cette version adulte de s'mores. Recette ici.

54. Craquelins Animaux Givrés

Nous vous donnons la permission de jouer avec votre nourriture. Recette ici.

55. Tagalong

Le chocolat noir et le sel de mer rendent vos tagalongs d'enfance tellement plus sophistiqués. Faites-les ici.

56. Fruits au pied

Tout comme ceux de votre enfance, uniquement avec de vrais fruits. Recette ici.

57. Pudding au chocolat

Mettez-le dans un pot Mason et emballez-le pour le déjeuner. Vous ne mangerez plus jamais de Snack Pack. Faites-le ici.

58. Céréales Cookie Crisp

C'est si petit et mignon. Et compatible grille-pain. Recette ici.

59. Milkshake à la pâte à gâteau

Si vous n'étiez pas sûr de commander un gâteau ou un milk-shake, cela ne fait jamais de mal d'avoir les deux. Recette ici.

60. Tasse O' Dirt

Des points bonus si vous le mettez dans un joli petit pot. Faites-le ici.


Biscuits S'mores

Bien qu'elles portent le même nom, les deux saveurs smores des biscuits Girl Scout sont totalement différentes en termes de goût et d'apparence. Les S'mores d'ABC Bakers ont mis un enrobage de chocolat autour d'un biscuit graham et une couche d'arôme de guimauve. Les S'mores de Little Brownie Bakers ressemblent davantage à un s'more traditionnel de style sandwich, plaçant une couche de glaçage et de fudge entre deux mini biscuits Graham.


Citations sur Hawaï du passé et du présent

Depuis plus de 100 ans, la beauté d'Hawaï vit dans le cœur de ceux qui ont visité et vécu cette belle partie du monde. En voici quelques-uns du passé et du présent. J'espère qu'ils pourront vous inspirer pour faire votre propre citation !

Mark Twain (1835-1910) aimait Hawaï. Il passa cinq semaines à explorer les îles en 1866. En tant que journaliste pour le journal Sacramento Union, ses lettres sur les îles Hawaï (qu'il appelait les îles Sandwich) où les premières informations des Américains sur ces belles îles faisaient partie du début de la renommée de Twain en tant que un écrivain.

Vous pouvez lire les écrits de Twain sur Hawaï dans son livre Roughing It in the Sandwich Islands, disponible en livre de poche sur Amazon.

Twain a qualifié Hawaï de « la plus belle flotte d'îles ancrées dans n'importe quel océan ». Comme la plupart des visiteurs, il pensait souvent à Maui quand il n'était pas là. Voici quelques-unes de ses citations les plus populaires :

"Aucune terre étrangère au monde n'a de charme profond pour moi, mais celle-là (Maui), aucune autre terre ne pourrait me hanter avec autant de désir et de supplication, endormie et réveillée, pendant une demi-vie, comme celle-là l'a fait. D'autres choses me quittent, mais ça demeure, d'autres choses changent, mais ça reste pareil. Pour moi, les airs doux soufflent toujours, ses mers d'été clignotent au soleil la pulsation de son battement est dans mon oreille Je peux voir ses rochers en guirlandes, ses cascades bondissantes, ses palmiers plumeux somnoler près du rivage, ses sommets lointains flottant comme des îles au-dessus de la fugue des nuages, je peux sentir l'esprit de ses solitudes sauvages, j'entends le clapotis de ses ruisseaux dans mes narines vit encore le souffle des fleurs qui ont péri il y a vingt ans.

“Je suis allé à Maui de rester une semaine et est resté cinq. Je n'ai jamais passé un mois aussi agréable, ni dit au revoir à un endroit avec autant de regret. Je n'ai pas une seule fois pensé aux affaires, aux soins, au labeur humain, aux ennuis, au chagrin ou à la lassitude, et le souvenir en restera toujours avec moi.”
"Dans mes narines vit encore le souffle des fleurs qui ont péri il y a vingt ans."

Bien que les voyages aient été ardus à la fin des années 18oo, peu ont voyagé par bateau à Hawaï pour leurs loisirs. C'est à cette époque à Maui que l'économie passait de la chasse à la baleine au sucre. En 1866, Mark Twain a profité du nouveau service de passagers et de fret à vapeur de San Francisco à Hawaï, ce qui a considérablement réduit le temps de trajet de 21 jours à 10 jours. Ses lettres de voyage publiées dans le journal Sacramento Union ont sensibilisé les Américains à ces belles îles et ont lancé l'industrie du tourisme !

Apprenez-en plus sur la tournée avec Valley Isle Excursions. Choisissez d'entendre des histoires sur Hana et East Maui lors de notre tournée Road to Hana. Découvrez la beauté spirituelle du lever du soleil sur Haleakala lors de notre visite au lever du soleil ou au coucher du soleil le soir. Découvrez également toute l'histoire de nos visites du centre de Maui et du parc national de Haleakala pendant la journée !

Cadeau

Les personnes célèbres aiment non seulement Hawaï, mais beaucoup ont des maisons ici. À Maui, on ne sait jamais si des musiciens célèbres comme Willie Nelson, Mick Fleetwood, Jack Johnson ou Steven Tyler font des concerts impromptus ou s'assoient dans des bars locaux. Ils ont tous des maisons ici sur l'île et visitent souvent. D'autres artistes font simplement référence à Maui comme un endroit luxueux ou extravagant. Certains sont tombés amoureux du style de vie et ne peuvent s'empêcher d'écrire à ce sujet. Voici quelques citations modernes de personnes dont vous avez entendu parler et peut-être certaines que vous n'avez pas appréciées !

“Les gens ont des nounous et de grosses voitures, et ils veulent aller à Maui pour Noël. Quand il y a ce genre d'enjeux en jeu, les gens deviennent impitoyables.”

Auteur: Amy Sherman Palladino

. “Tu es vraiment dispersé maintenant, tu as des trucs partout dans le MONDE ! Vous avez des trucs à la maison, des trucs en stock, des trucs à Honolulu, des trucs à Maui, des trucs dans vos poches, les lignes d'approvisionnement sont de plus en plus longues et difficiles à entretenir.

Auteur: Georges Carlin

. “J'aime Hawaï. J'aime vraiment surfer à Oahu et Waianae est une région formidable. Et Maui – j'aime Maui beaucoup aussi.”

Auteur: Troy Polamalu

Je ne peux même pas parler hawaïen, mais si vous y allez et écoutez une chanson hawaïenne, vous êtes capturé parce que c'est tellement beau, comme si la mélodie était magnifique et vous savez que Bob Marley passe à la radio tous les jours. C'est très influencé par le reggae là-bas. En gros, vous n'êtes pas allé au paradis si vous n'êtes pas allé à Hawaï. — Bruno Mars

La plupart de mes héros de ukulélé étaient des joueurs traditionnels d'Hawaï, comme Eddie Kamae et Ohta-san. Il n'y a peut-être pas de stars du uke dans la culture populaire, mais il y a certainement des pop stars qui jouent le uke - George Harrison, Eddie Vedder, Taylor Swift, Train et Paul McCartney. Jake Shimabukuro

Hawaï est le paradis. Cela semble ringard de le dire, mais il y a de la musique dans l'air là-bas. Bruno Mars

J'ai grandi dans une famille musicale, la majorité de mon enfance s'est déroulée à Hawaï. C'est ce que nous faisons. Tu chantes, tu danses, tu joues du ukulélé et tu bois. Dwayne Johnson

Kaohinani est un mot hawaïen qui signifie cueilleur de belles choses. — Rob Brezsny– un écrivain, poète et musicien.

Aloha est le désir inconditionnel de promouvoir le vrai bien des autres dans un esprit amical et un sentiment de parenté. — Abraham AkakaLe révérend Akaka était Kahu (berger) de Kawaiaha'o Église dans Honolulu,

La nature est l'endroit où tout commence pour les Hawaïens. En fait, ils se font appeler keiki o ka aina enfants de la terre’. —M.J. Harden Auteur de Les voix de la sagesse des aînés hawaïens parlent du propriétaire de Hike Maui

Je crois que Hawaï est le joyau le plus précieux au monde. — Don Ho

Que vous soyez visiteur ou kama’aina (résident), la beauté des îles hawaïennes inspire le cœur et l'esprit. — Inconnu

Je me souviens toujours agréablement de cette expérience à Hawaï à cause d'Elvis. — Minnie Perle

Pour moi, la magie d'Hawaï vient du calme, de la mer, des étoiles. — Joanne Harris surtout connue pour son roman primé Chocolat

Hawaï est l'île des grands rêves pour les insulaires et les invités. Ces rêves nés au paradis peuvent, en effet, devenir réalité. — Sharon Linnéécrivain de biographies primées de la princesse Ka’iulani

Bien, tu l'as maintenant. C'est assez étonnant de voir combien de phrases, de citations et de proverbes hawaïens sont utilisés aujourd'hui. C'est un témoignage approprié de combien tout le monde aime la culture hawaïenne et comment elle résonne avec la sagesse amusante et joyeuse dont nous pouvons tous apprendre quelque chose. Si vous souhaitez acquérir des connaissances de première main sur Maui et sa culture, essayez une visite de la route vers Hana la prochaine fois que vous visiterez Maui. Voyager dans cette partie de Maui avec un guide est l'un des meilleurs était de se faire une idée de la vie quotidienne à Maui et de la culture hawaïenne!


Le travail des enfants dans l'industrie de l'huile de palme lié aux cookies Girl Scout

Ce sont deux jeunes filles de deux mondes très différents, liées par une industrie mondiale qui exploite une armée d'enfants.

Olivia Chaffin, une éclaireuse dans le Tennessee rural, était l'une des meilleures vendeuses de biscuits dans sa troupe lorsqu'elle a entendu pour la première fois que les forêts tropicales étaient détruites pour faire place à des plantations d'huile de palme en constante expansion. Dans l'une de ces plantations à un continent plus éloigné, Ima, 10 ans, a aidé à récolter les fruits qui se retrouvent dans une gamme vertigineuse de produits vendus par les principales marques occidentales de produits alimentaires et cosmétiques.

Ima fait partie des dizaines de milliers d'enfants qui travaillent aux côtés de leurs parents en Indonésie et en Malaisie, qui fournissent 85 % de l'huile végétale la plus consommée au monde. Une enquête de l'Associated Press a révélé que la plupart gagnent peu ou pas de salaire et sont régulièrement exposés à des produits chimiques toxiques et à d'autres conditions dangereuses.

Certains ne vont jamais à l'école ou n'apprennent jamais à lire et à écrire. D'autres sont passés en contrebande à travers les frontières et laissés vulnérables à la traite ou aux abus sexuels. Beaucoup vivent dans les limbes sans citoyenneté et craignent d'être emportés par des raids de la police et jetés en détention.

L'AP a utilisé les registres des douanes américaines et les données les plus récentes publiées par les producteurs, les commerçants et les acheteurs pour retracer les fruits de leur travail depuis les usines de transformation où les palmistes étaient broyés jusqu'aux chaînes d'approvisionnement de nombreuses céréales, bonbons et glaces populaires pour enfants. vendu par Nestlé, Unilever, Kellogg’s, PepsiCo et de nombreuses autres sociétés alimentaires de premier plan, dont Ferrero, l'un des deux fabricants de biscuits Girl Scout.

Olivia, qui a obtenu un badge pour avoir vendu plus de 600 boîtes de biscuits, avait repéré de l'huile de palme comme ingrédient au dos de l'un de ses emballages, mais a été soulagée de voir un logo d'arbre vert à côté des mots "certifié durable". 8221 Elle supposait que cela signifiait que ses menthes fines et ses tagalongs ne nuisaient pas aux forêts tropicales, aux orangs-outans ou à ceux qui récoltaient les fruits du palmier rouge-orange.

Mais plus tard, la jeune fille de 11 ans a vu le mot « mélangé » en majuscules sur l'étiquette et s'est tournée vers Internet, apprenant rapidement que cela signifiait exactement ce qu'elle craignait : de l'huile de palme durable avait été mélangée avec de l'huile. provenant de sources non durables. Pour elle, cela signifiait que les cookies qu'elle vendait étaient entachés.

À des milliers de kilomètres de là, en Indonésie, Ima dirigeait son cours de mathématiques et rêvait de devenir médecin. Puis un jour, son père lui a fait quitter l'école parce qu'il avait besoin d'aide pour atteindre les objectifs ambitieux de l'entreprise dans la plantation de palmiers à huile où elle est née. Au lieu de fréquenter la quatrième année, elle s'est accroupie dans la chaleur implacable, ramassant les grains en vrac qui jonchaient le sol et sachant que si elle en manquait un seul, le salaire de sa famille serait réduit.

Elle travaillait parfois 12 heures par jour, ne portant que des tongs et sans gants, pleurant lorsque les pointes acérées des fruits lui saignaient les mains ou lorsque des scorpions lui piquaient les doigts. Les charges qu'elle transportait, parfois si lourdes qu'elle perdait pied, allaient à l'une des usines mêmes qui alimentaient la chaîne d'approvisionnement des biscuits d'Olivia.

"Je rêve qu'un jour je pourrai retourner à l'école", a-t-elle déclaré à l'AP, les larmes coulant sur ses joues.

Le travail des enfants a longtemps été une tache sombre sur l'industrie mondiale de l'huile de palme, qui s'élève à 65 milliards de dollars. Bien que souvent nié ou minimisé en tant qu'enfants aidant simplement leur famille le week-end ou après l'école, cela a été identifié comme un problème par les groupes de défense des droits, les Nations Unies et le gouvernement américain.

Avec peu ou pas d'accès à la garderie, certains jeunes enfants suivent leurs parents dans les champs, où ils entrent en contact avec des engrais et des pesticides interdits dans d'autres pays. En vieillissant, ils poussent des brouettes pleines de fruits deux ou trois fois leur poids. Certains désherbent et taillent les arbres pieds nus, tandis que les adolescents peuvent récolter des grappes assez grosses pour les écraser, en coupant les fruits des hautes branches avec des lames de faucille attachées à de longues perches.

Dans certains cas, une famille entière peut gagner moins en une journée qu'une boîte de 5 $ de Girl Scout Do-si-dos.
"Depuis 100 ans, les familles sont engluées dans un cycle de pauvreté et elles ne savent rien d'autre que de travailler dans une plantation d'huile de palme", ​​a déclaré Kartika Manurung, qui a publié des rapports détaillant les problèmes de main-d'œuvre dans les plantations indonésiennes. “Quand je… demande aux enfants ce qu'ils veulent être quand ils seront grands, certaines filles me répondent : ‘Je veux être la femme d'un producteur d'huile de palme.'”

L'enquête de l'AP&8217 sur le travail des enfants fait partie d'un examen plus approfondi de l'industrie qui a également exposé le viol, le travail forcé, la traite et l'esclavage. Les reporters ont sillonné la Malaisie et l'Indonésie, s'adressant à plus de 130 travailleurs actuels et anciens – dont environ deux douzaines d'enfants travailleurs – dans près de 25 entreprises. Leurs emplacements ne sont pas divulgués et seuls des noms ou des surnoms partiels sont utilisés par crainte de représailles.

L'AP a trouvé des enfants travaillant dans des plantations et a corroboré les récits d'abus, dans la mesure du possible, en examinant les rapports de police et les documents juridiques. Les journalistes ont également interrogé plus de 100 militants, enseignants, dirigeants syndicaux, responsables gouvernementaux, chercheurs, avocats et membres du clergé, dont certains qui ont aidé des victimes de la traite ou d'agressions sexuelles.

***
Cette histoire a été financée en partie par le McGraw Center for Business Journalism de la Newmark Graduate School of Journalism de CUNY.
***

Indonesian government officials said they do not know how many children work in the country’s massive palm oil industry, either full or part time. But the U.N.’s International Labor Organization has estimated 1.5 million children between 10 and 17 years old labor in its agricultural sector. Palm oil is one of the largest crops, employing some 16 million people.

In much smaller neighboring Malaysia, a newly released government report estimated more than 33,000 children work in the industry there, many under hazardous conditions – with nearly half of them between the ages of 5 and 11. The study was conducted in 2018 after the country was slammed by the U.S. government over the use of child labor, and it did not directly address the large number of migrant children without documents hidden on many plantations in its eastern states, some of whom have never seen the inside of a classroom.

Many producers, Western buyers and banks belong to the 4,000-member Roundtable on Sustainable Palm Oil, a global not-for-profit organization that provides a green stamp of approval to those committed to supplying, sourcing, financing or using palm oil that’s been certified as ethically sourced.

The RSPO has a system in place to address grievances, including labor abuse allegations. But of the nearly 100 complaints listed on its case tracker for the two Southeast Asian countries in the last decade, only a handful have mentioned children.

“It is an issue, and we know it’s an issue,” said Dan Strechay, the RSPO’s global outreach and engagement director, adding that the organization has started working with UNICEF and others to educate members about what constitutes child labor.

Strechay said many parents in Indonesia and Malaysia believe it’s the “cultural norm” for their kids to work alongside family members, even if it means pulling them out of school. “And that’s not OK,” he said.

Palm oil is contained in roughly half the products on supermarket shelves and in almost three out of every four cosmetic brands, though that can be hard to discern since it appears on labels under more than 200 different names.
And in a world where more and more consumers are demanding to know the provenance of the raw materials in the products they purchase, many companies are quick to issue assurances that they are committed to “sustainable” sourcing. But supply chains often are murky – especially in the palm oil industry – and developing countries that produce commodities in large volumes cheaply often do so by disregarding the environment and minimizing labor costs.

Most people take words like “organic,” “fair trade” and “sustainable” at face value. But not Olivia. She became increasingly worried about palm oil, rifling through the kitchen cupboards in her family’s century-old farmhouse in Jonesborough, Tennessee, to inspect the ingredients printed on cans and wrappers. Then she began digging through her shampoos and lotions, trying to make sense of the scientific-sounding names she saw there.

Now 14, Olivia has fired letters off to the head of Girl Scouts of the USA, demanding answers about how the palm oil is sourced for the organization’s cookies. She’s started an online petition to get it removed. And she and some other members of Troop 543 have stopped selling them.

The Girl Scouts did not respond to questions from the AP, directing reporters to the two bakers that make the cookies. Those companies and their parent corporations also had no comment on the findings.
“I thought Girl Scouts was supposed to be about making the world a better place,” Olivia said. “But this isn’t at all making the world better.”

Many kids are introduced to palm oil soon after they’re born – it’s a primary fat in infant formula. And as they grow, it’s present in many of their favorite foods: It’s in their Pop-Tarts and Cap’n Crunch cereal, Oreo cookies, KitKat candy bars, Magnum ice cream, doughnuts and even bubble gum.

“Let them enjoy it,” said Abang, a skinny 14-year-old who dropped out of the fifth grade to help his father on an Indonesian plantation and has never tasted ice cream. He has accepted his own fate, but still dreams of a better future for his little brother.

“Let me work, just me, helping my father,” Abang said. “I want my brother to go back to school. … I don’t want him in the same difficult situation like me.”

Though many consumers aren’t familiar with it, palm oil became ubiquitous nearly two decades ago after warnings about health risks associated with trans fats. Almost overnight, food manufacturers began shifting to the highly versatile and cheap oil.

Indonesia is the world’s largest palm oil producer and, with a population of 270 million, there is no shortage of strong backs. Many laborers migrate from the poorest corners of the country to take jobs that others shun, often bringing their wives and children as helpers in order to meet impossibly high daily quotas.

Others have been living on the same plantations for generations, creating a built-in workforce – when one harvester retires or dies, another in the family takes his place to hold onto company-subsidized housing, which often is a dilapidated shack with no running water and sometimes only limited electricity.

It’s a cycle that 15-year-old Jo was trying to break. Even though he had to help his family in the fields each day, heaving palm fruits high over his head and lobbing them onto trucks, his parents let him keep $6 a month to cover school fees so he could attend morning classes.

“I am determined to finish high school to find a job outside the plantation,” said Jo, who toiled alongside his mother, father and grandfather. “My parents are very poor. Why should I follow my parents?”
But for many migrant children in neighboring Malaysia – which relies almost entirely on foreign workers to fill constant labor shortages – the hurdles to a brighter life seem insurmountable.

Male harvesters technically are not allowed to bring their families to plantations on Borneo island, which is shared by both countries. So children often follow behind, sometimes traveling alone on illicit smugglers’ routes known as “jalan tikus,” or rat roads. The perilous border crossings to the Malaysian states of Sabah and Sarawak can take place at night, either on foot across winding jungle paths or in packed speed boats racing without lights, sometimes colliding or capsizing in the dark.

An official estimate says 80,000 children of illegal migrants, mostly from Indonesia and the Philippines, are living in Sabah alone, but some rights groups say the true number could be nearly double that. Without birth certificates and with no path to citizenship, they are essentially stateless – denied access to even the most basic rights, and at high risk of exploitation.

Migrant workers without documents are often treated “inhumanely” in Malaysia, said Soes Hindharno, an official from Indonesia’s Manpower Ministry. He said he had not received any complaints about child labor occurring in his own country, but an official from the ministry that oversees women and children’s issues acknowledged it was an area of growing concern in Indonesia.

Malaysia’s Ministry of Plantation Industries and Commodities did not respond to repeated requests for comment, but Nageeb Wahab, head of the Malaysian Palm Oil Association, a government-supported umbrella group, called allegations of child labor very serious and urged complaints to be reported to authorities.

Children of migrant parents grow up living in fear they will be separated from their families. They try to remain invisible to avoid attracting the ever-watchful eyes of police, with some keeping backpacks with supplies ready in case they need to flee their houses and sleep in the jungle to avoid raids.

Many never leave their guarded plantations, some so remote that workers must climb hills to search for a phone signal. And for those who dare to go out, trouble can come quickly.

Alex was 12 when he began working 10 hours a day on a small plantation with his father, hoisting fruits so heavy his aching muscles kept him awake at night. One day, he decided to sneak off to visit his favorite aunt in a nearby village. With no passport, Alex said authorities quickly found him and carted him off to a crowded immigration detention center where he was held for a month.

“There were hundreds of other people there, some my age, and also younger children, mostly with their mothers,” he said. “I was very afraid and kept thinking about how worried my mother and father must be. It made it hard to even eat or drink.”

But the biggest obstacles faced by Alex and other child workers in the two countries are lack of access to adequate, affordable education and medical care.

Some companies in Indonesia provide rudimentary elementary schooling on plantations, but children who want to continue their studies may find they have to travel too far on poor roads or that they can’t afford it. In Malaysia, the problem is even bigger: Without legal documents, tens of thousands of kids are not allowed to go to government schools at all.

It’s such an extensive problem that Indonesia has set up learning centers to help some of its children on plantations in the neighboring country, even sending in its own teachers. But with such heavy workloads on plantations, one instructor said he had to beg parents to let their sons and daughters come for even just a half-day of classes. And many children, especially those living in remote, hard-to-reach areas, still have no access to any type of education.

“Why aren’t companies playing a role in setting up schools in collaboration with the government?” asked Glorene Das, executive director of Tenaganita, a Malaysian nonprofit group concentrating on migrant issues for more than two decades. “Why are they encouraging the children to work instead?”

Medical care also is woeful, with experts saying poor nutrition and daily exposure to toxic chemicals are undermining child laborers’ health and development. Many Indonesian plantations have their own basic clinics, but access may be available only to full-time workers. Travel to a private doctor or hospital can take hours, and most families cannot afford outside care. Migrant children without documents in Malaysia have no right to health care and often are too scared to seek medical help in villages or cities – even in life-threatening emergencies.

Many young palm oil workers also have little understanding about reproductive health. Girls working on remote plantations are vulnerable to sexual abuse, and teen pregnancies and marriages are common.

Ana was just 13 when she first arrived in Malaysia, quickly learning, as she put it, that “anything can happen to the female workers there.” She said she was raped and forced to marry her attacker, but eventually managed to break free after years of abuse and return home to start a new life. Now a mother with kids of her own, she abruptly left Indonesia last year again to look for work in Malaysia.

Many children do not have the option to ever leave. They are born on plantations, work there and sometimes die there. Overgrown headstones and crosses marking graves in crude cemeteries are found on some plantations near the towering palm trees.

Others, like 48-year-old Anna’s husband, are buried in community graveyards along the Indonesian and Malaysian border. A month after the palm oil harvester’s death, Anna lovingly tended his plot at the Christian site in Sabah, crammed with the bodies of hundreds of other migrants.

She said her son, whose own newborn baby was buried in the adjacent grave, had inherited his father’s job. He is the family’s main breadwinner now.

Olivia is not the first Girl Scout to raise questions about the way palm oil makes its way into the beloved American cookies.

More than a decade ago, two girls in a Michigan troop stopped selling S’mores and other seasonal favorites because they worried palm oil’s expansion in Indonesia and Malaysia was destroying rainforests and killing endangered animals like orangutans.

After they campaigned for several years, the Girl Scouts of the USA became an affiliate member of the RSPO and agreed to start using sustainable palm oil, adding the green tree logo to its roughly 200 million boxes of cookies, which bring in nearly $800 million annually.

The RSPO was created with the best of intentions and it attempts to factor in the interests of a wide array of groups, including environmental organizations, industry leaders and banks. Its mission was not to flip a switch overnight, but to encourage the mammoth palm oil industry to evolve after years of breakneck growth and little outside oversight.

Still, for many food and cosmetic companies facing increased pressure from conscientious consumers, the RSPO’s stamp of approval has become the go-to answer when questions are raised about their commitments to sustainability.

Monitoring the millions of workers hidden beneath palms covering an area equal to roughly the size of New Zealand, however, is next to impossible.

Some women and children on remote, sprawling plantations told the AP and labor rights groups that they are ordered to hide or stay home when sustainability auditors visit. They said only the optimal, easiest-to-reach parts of a plantation are typically showcased, with poor living and working conditions in distant areas hidden from outside eyes.

“The RSPO promises sustainable palm oil. But it doesn’t mean that that palm oil is free of child labor or other abuses,” said Robin Averbeck of the Rainforest Action Network, a San Francisco-based nonprofit that has found pervasive problems on plantations, including those certified as sustainable. “It has simply become a tool for greenwashing.”

When contacted by the AP, companies reaffirmed their support of human rights for all workers, with some noting they rely on their suppliers to meet industry standards and abide by local laws. If evidence of wrongdoing is found, some said they would immediately cut ties with producers.

“We aim to prevent and address the issue of child labor wherever it occurs in our supply chain,” said Nestle, maker of KitKat candy bars. Unilever – the world’s biggest ice-cream maker, including Magnum – noted that its suppliers “must not, under any circumstance, employ individuals under the age of 15 or under the local legal minimum age for work or mandatory schooling.” There was no response from Mondelez, which owns Oreo cookies, or Cap’n Crunch parent company PepsiCo.

Consumers have their own challenges in trying to buy responsibly. Those, like Olivia, who want to make sense of where their palm oil really comes from often find themselves confused, since the dense terms used to explain what makes palm oil sustainable can sometimes raise even more questions.

Take Girls Scout cookies, for instance, which are made by two different U.S. bakers

Boxes from both are stamped with green palm logos. The maker of Olivia’s cookies, Little Brownie Bakers in Kentucky, has the word “mixed” beside the tree, meaning as little as 1 percent of the palm oil might be certified sustainable. ABC Bakers in Virginia says “credits,” which means money is going toward promoting sustainable production.

The bakers’ parent companies – Italian confectionary brand Ferrero and Canadian-based Weston Foods – would not comment on the issue of child labor, but both said they were committed to sourcing only certified sustainable palm oil.

Weston Foods, which owns ABC Bakers, would not provide any information about its palm oil suppliers, citing proprietary reasons, so the AP could not determine if its supply chain was tainted.

Palm oil, the highest-yielding vegetable oil, is an important part of the two Southeast Asian countries’ economies and the governments bristle at any form of criticism, saying the industry plays an important role in alleviating poverty.
They have banned products touted as “palm oil-free” from supermarket shelves and created slogans calling the crop “God’s gift.” And when students at an international school in Malaysia were criticized last year for staging a play questioning the industry’s effect on the environment, school administrators responded with an apology.

Back in Indonesia, Ima could give a very different classroom presentation about palm oil, but she has no chance. She continues to toil full time on the plantation alongside her family, even though her mother had promised she eventually could resume her studies.

“Sometimes my friends ask me, ‘Why did you drop out? Why are you not at school?'” Ima said, her resentment readily apparent. “‘Because I have to help my father. If you want to replace me and help my father, then I will go to school. How about that?'”

After learning about Ima, Olivia is even more determined to fight on. She had previously sent letters to her customers explaining her reasons for no longer selling Girl Scout cookies, and many responded by donating money to her Southern Appalachian troop to show support.

Now, Olivia is asking Girl Scouts across the country to band with her, saying, “The cookies deceive a lot of people. They think it’s sustainable, but it isn’t.

“I’m not just some little girl who can’t do anything about this,” she said. “Children can make change in the world. And we’re going to.”

This story was written by ROBIN McDOWELL and MARGIE MASON of the Associated Press


The official Girl Scout cookie power rankings

We’ve got a lot to cover, so let’s get moving, shall we? Welcome to the conclusive, unassailable and 100% correct Girl Scout Cookie Power Rankings. I have pored and pondered over these delicious snacks, and have rated them by 1) taste (at room temperature) and 2) taste when they’re right out of the freezer.

Now for some quick housekeeping: Girl Scout cookies are unexpectedly complicated because two bakeries, ABC Bakers and Little Brownie Bakers, provide cookies to the 110-plus Girl Scout councils throughout the country. And the division of labor is not broken up in any kind of predictable way, like, east of the Mississippi, you get one baker and west of it, you get the other. Each local council makes its own selection. In Orange County, for example, the scouts source cookies from ABC Bakers. In Los Angeles, cookies come from Little Brownie Bakers. Weird, eh?

For the purposes of these rankings, there are 12 types of Girl Scout cookies. But technically there are 17 different cookies a number of the classics, like Thin Mints, are baked by both companies and have slight but distinct differences. In some cases, there are also different names for the same cookie: Orange County has Peanut Butter Patties but Los Angeles has Tagalongs. For the sake of brevity, I’m counting that as one type of cookie, because they’re not structurally different in any meaningful way. I am, however, distinguishing between the two S’Mores cookies, because they’re completely different — one is a sandwich cookie and the other is a chocolate-coated graham cookie.

Now if only we could get cookie season to last year-round … On to the ratings!


Sweet gift baskets

A bounty of tropical fruit: Miami Fruit Variety Box

Our pick

Miami Fruit Variety Box


Donut Den&rsquos red neon sign marks a Green Hills icon: Since 1973, the shop has been deep-frying apple fritters and chocolate old-fashioneds that draw in crowds. But you must try the famous Kolache--a sweet pastry filled with savory sausage and cheddar.

3900 Hillsboro Pike #2, Nashville 615-385-1021 or facebook


Voir la vidéo: Riiska järve kukkunud poiss pääses eluga